Houna Design Talk #3 : Graphic et Web Design ~ Houna
16556
post-template-default,single,single-post,postid-16556,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Houna Design Talk #3 : Graphic et Web Design

Le 25 Juillet 2017, Houna a donné rendez-vous à son public pour la troisième édition consécutive de son Design talk autour des graphic et web designs.

Dans un format renouvelé et plus ludique, le public a interagit directement avec Zaynab Soulaimani (Ui/UX designer) et Fadwa Azhari (designer et fondatrice de Musk), les deux panélistes invitées. L’échange a porté sur l’état du marché des graphic et web designs au Maroc, les défis et les opportunités de marché, les solutions à adopter et les pré-requis nécessaires pour faire face aux défis identifiés.

La question de la valorisation de l’identité créative du designer reste clairement au cœur des préoccupations communes.

Retour sur le design talk #2 : Son, Image et Propriété intellectuelle

Être designer c’est assumer une posture, mettre en avant un parti-pris créatif qui relève à la fois d’une ré-interprétation personnelle des techniques acquises mais également du référentiel culturel dans lequel le designer évolue et s’inscrit. Le designer se doit d’être innovant, précurseur et faire preuve de vivacité d’esprit. Il est aussi le narrateur qui donne forme et vie à l’histoire et l’expérience d’une entreprise, d’un client, d’un usager. Être designer, c’est pouvoir prendre des risques et stimuler son entourage par des approches à contre-courant afin d’impulser un renouvellement du cadre normatif.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le designer doit par ailleurs s’adapter aux besoins du marché ainsi qu’aux attentes du client

Partant de cette identité forte, le designer doit par ailleurs s’adapter aux besoins du marché ainsi qu’aux attentes du client. Loin d’être une démarche de routine, cela suppose parfois de challenger les besoins du client et sa vision pour savoir ce qu’il attend. Bien que nécessaire, cette confrontation peut parfois freiner voir “geler” le processus créatif du designer. Faut-il pour autant courber l’échine devant les exigences du client ? Comment concilier le respect de la création artistique et l’atteinte d’objectifs commerciaux ?

Après quelques prises de positions tranchées face à cette problématique, les intervenants et le public ont tenté de parvenir à un équilibre fondé sur des solutions de compromis. Tandis que le processus créatif du designer doit s’effectuer sans compromission et demeurer une démarche authentique, la mise en marché et la gestion de la relation client impose au designer d’adapter sa communication au cadre de référence de son client, s’intéresser à son univers, utiliser son vocabulaire et ses propres outils. Dès lors, nous rejoignons la définition du Business Design (une approche de l’innovation centrée sur l’humain).

Le design est consubstantiel à la création et à l’économie. De ce fait, pouvoir recourir aux outils du management pour valoriser son travail créatif peut s’avérer déterminant pour un designer.

En périphérie de cet axe central de réflexion, d’autres points ont été évoqués lors des échanges: l’incorporation du design dans la sphère éducative, la mémoire évolutive et l’effort de vulgarisation nécessaire pour une meilleur compréhension du design de la part du public.

Toute l’équipe de Houna remercie chaleureusement l’équipe de Madness pour nous avoir octroyé la liberté de nous approprier les lieux ainsi que les vaillantes reporters de A+E Architecture et Environnement qui nous suivent tout au long du cycle !

Enregistrer

No Comments

Post A Comment